Le dopage dans le contexte du sport d'élite

"Le dopage est une menace pour la notion même de compétition sportive"

Le dopage, l'antithèse du sport...


Laisser, à long terme, le dopage s’étendre sans intervenir, c’est à coup sûr condamner la notion même de compétition sportive.


C’est aussi accepter qu’un nombre croissant de femmes, d’hommes, voire d’enfants subissent les séquelles graves que le dopage induit!


Aussi les fédérations internationales et les associations nationales sportives ont-elles, comme le Comité International Olympique (CIO), pris des dispositions très tôt pour lutter contre le dopage. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a poursuivi cette tâche dès les années 2000 en la coordonnant au niveau mondial.


Mais la question demeure toujours aussi complexe que délicate:


Des laboratoires d’analyse ont été créés pour mener à bien, en toute fiabilité et objectivité, des contrôles antidopage fiables. Chaque année, l’AMA doit réévaluer chacun de ces laboratoires au moyen de tests d’accréditation exigeants.


Afin de détecter de nouvelles substances, il est primordial de développer de nouveaux instruments et de nouvelles procédures spécialisées. Or certaines procédures sont devenues tellement sensibles que le risque d’accuser à tort un athlète de dopage est devenu une réalité préoccupante.


Les règles de l’antidopage dont l’athlète dépend compliquent l’existence du sportif à tel point qu’il ne sait souvent plus à quoi ni à qui faire totalement confiance. La nourriture ordinaire ou les compléments alimentaires, voire certains médicaments sont parfois contaminés. Or, aujourd’hui, le sportif doit savoir précisément ce qu’il peut absorber ou éviter de consommer.


Au niveau des contrôles antidopage, les obligations sont si strictes et contraignantes que le principe de la liberté individuelle est parfois remis en cause. La documentation de chaque échantillon prélevé, le suivi des prélèvements, l’envoi des échantillons aux laboratoires, les examens analytiques et la transmission des résultats et leur interprétation sont tous des points qui doivent respecter les procédures prévues par l’AMA. Les interprétations des résultats anormaux et les décisions de sanctions qui en découlent ne vont pas sans poser d’épineux problèmes entre les fédérations, les laboratoires et les athlètes.


Pour couronner le tout, certaines substances considérées comme "dopantes" agissent également comme médicaments dans le traitement de maladies dont peuvent souffrir parfois des athlètes. Pour agir en amont des problèmes liés au dopage et pour en contenir leur développement, il est enfin important de s’adresser aux sportifs, en particulier chez les jeunes, avec un message crédible, basé sur des faits scientifiquement établis.


Ainsi, devant la complexité de cette problématique, il convient de reconnaître que s’adresser aux spécialistes permet de choisir des options rationnelles et efficaces et d’éviter de se retrouver dans une impasse contre-productive et coûteuse.